Le racisme gangrène Lausanne

Nous, un ensemble de collectifs actifs à Lausanne, sommes profondément choques par les comportements des médias romands ces derniers jours. Ce qui nous a particulièrement révoltes, c’est de voir d’une part des propos creux incitants à la haine et d’autre part des diffamations. Nous observons un manque de travail journalistique critique basé sur l’investigation et l’analyse. Nous dénonçons la tribune offerte dans les médias romands à des propos diffamatoires et racistes. C’est pourquoi aujourd’hui nous souhaitons être entendus. Continue Reading

La situation de l’assurance maladie est insupportable. Mobilisons-nous pour la changer

 

Rassemblement et action de protestation
Le samedi 26 mai 2018, 14 heures, place St-François, Lausanne (Attention – Changement de lieu)

Dans plusieurs villes de Suisse à l’appel du groupe de Lutte contre l’augmentation des primes d’assurance maladie (LCAPAM), vont se tenir des manifestations sur des objectifs que nous partageons entièrement.

Ici à Lausanne nous sommes un groupe de militant-e-s appartenant à divers collectifs. Pour le rassemblement du 26 mai nous voulons mettre l’accent sur 4 points qui nous paraissent essentiels:

  1. 40% des personnes qui devraient toucher les subsides LaMal ne bénéficient pas de cette prestation pourtant indispensable. Elle doit être automatiquement attribuée. Nous voulons que 100% des ayants droit la touchent.
  2. La grande majorité des personnes et des familles, supporte le coût scandaleux des primes, des franchises et des participations aux frais des soins. Cet argent qu’on nous extorque, on nous en prend toujours plus. 25% de la population renonce aux soins médicaux faute de moyens. Cela ne peut continuer. Chacun-e doit être convenablement suivi et soigné. C’est un droit fondamental.
  3. Un maximum général doit être institué contre la folle augmentation des prix, pour ce que nous payons directement en matière de santé: soit les primes, les franchises et la participation aux coûts. Ne plafonner que les primes à 10% du revenu des personnes et des familles ne suffit pas. Cette mesure seule ne permet pas de redresser la situation.
  4. Suppression immédiate des listes noires misent sur pied assurances. Elles excluent des soins les personnes fichées. Prise en charge immédiate de toutes les personnes dont les prestations sont coupées par les assurances maladie, refus total des situations de non-traitement.

Toutes et tous au rassemblement et à l’action de protestation le samedi 26 mai 2018 à 14 heures !

Lire Friot et émanciper le travail – Cahier de combat no 1

Bernard Friot

Cahier de combat no 1 – Lire Friot et emanciper le travail – Format PDF

La proposition de Bernard Friot est une contribution décisive pour avancer dans la construction d’un rapport de forces favorable aux revendications et aux aspirations des salarié.e.s, en tension avec la proposition d’une transformation sociale radicale. Nous l’avons abordée par une lecture collective de son livre d’entretiens « Emanciper le travail ».

Bernard Friot défend une émancipation concrète, qui se déploie en trois points forts constituant un faisceau de revendications révolutionnaires. Celles-ci permettent d’orienter des luttes, d’ouvrir des chemins politiques, de construire des avancées stratégiques vers le pouvoir populaire :

  1. Le salaire à vie, lié à la qualification et à la personne;
  2. Le statut politique de producteur.trice, rompant avec la subordination qui nous plie; travailleurs et travailleuses, au pouvoir de commandement et à l’exploitation capitaliste;
  3. Le mouvement de socialisation de l’économie, avec la conquête de la propriété d’usage.

Continue Reading

Subsides LAMAL, notre droit – Automaticité des prestations, égalité des droits

 

16+

 

Les primes d’assurance maladie (LAMAL) vont augmenter de 6,4% pour les adultes et de 8,3% pour les enfants en 2018.

Le pouvoir d’achat de nos salaires, de nos rentes, de nos revenus va encore baisser gravement !

En effet, les primes LAMAL ne sont prises en compte ni pour l’indexation des salaires ni pour celle des rentes. Plus de 28% des vaudois.e.s ne peuvent payer leur assurance-maladie car salaires et rentes sont trop bas. C’est dire la gravité du problème posé par la précarité sociale et la pauvreté dans ce canton.

Précarité et pauvreté en hausse
D’ores et déjà 28,5% de la population vaudoise n’a pas les moyens de payer l’assurance et doit recourir aux subsides publics pour garantir son accès aux prestations de santé de base. Et ceci est sans compter d’autres coûts comme les soins dentaires qui sont pour l’essentiel à charge de chacun.e, avec des aides publiques très réduites.

Le droit aux subsides, sur la base des récentes mesures du Conseil d’Etat, est ouvert aux conditions suivantes (chiffres brutes) :
• le revenu déterminant ouvrant le droit aux adultes de 26 ans et plus qui vivent seuls est à 50’000 fr.
• le revenu déterminant ouvrant le droit aux adultes sans enfant de 26 ans et plus et qui vivent en couple est à 72’500 fr.
• le subside maximum des enfants de moins de 19 ans est à 100 fr.
• le revenu déterminant applicable permettant d’allouer aux enfants un subside au moins égal au 50% de la prime est à 63’000 fr.
• hausse des subsides applicables aux bénéficiaires du revenu d’insertion permettant de s’assurer sans part à charge, mais sur un modèle d’assurance avec une franchise à 2500 fr. Continue Reading

L’asile est notre terre commune

« Une nouvelle forme d’Etat est en train de s’imposer… Forme d’Etat que je désignerai, faute de mieux, du terme d’étatisme autoritaire. Terme qui peut indiquer la tendance générale de cette transformation : l’accaparement accentué, par l’Etat, de l’ensemble des domaines de la vie économico-sociale articulé au déclin décisif des institutions de la démocratie politique et à la restriction draconienne, et multiforme, de ces libertés dites « formelles » dont on découvre maintenant qu’elles s’en vont à vau-l’eau, la réalité. Bien que certaines de ces modifications sont à l’œuvre depuis longtemps, l’Etat actuel marque un véritable virage par rapport aux formes d’Etat précédentes. »

N. Poulantzas, « L’Etat, le pouvoir, le socialisme »

Continue Reading